Cours Ashtanga Yoga

Avec Mathieu PONNELLE

 

Inscription au cours d’essai gratuit

 

 

LieuHorairesTarif normalTarif réduit*La séance
Lyon 3
Mercredi 12h30 - 13h30
Jeudi 07h30 - 08h30
Dimanche 12h00 - 13h30 (Niv 2)
495,00€445,00€20,00€
Lyon 6Lundi 17h30 - 19h00495,00€445,00€20,00€
Carnet 10 cours160,00€
Le cours supplémentaire
MATIN (entre 7h et 12h): - 70%
148,50€133,50€
Le cours supplémentaire
MIDI & SOIR (à partir de 17h) : - 50%
247,50€222,50€
4 séances découvertes40,00€
* Tarif réduit : retraité, sans emploi, étudiant. 

Le cours de Ashtanga Vinyasa Yoga est un Yoga dynamique, traditionnel d’Inde du sud.

Il a été développé Par T. Krishnamacarya puis K. Pattabhi Jois à Mysore (Karnataka) au cours du siècle dernier.
 
Popularisé dans les années 60 il a rencontré un franc succès auprès du public occidental, notamment aux Etats-Unis ou il a été introduit dans de nombreuses salles de sport sous le nom de «Power yoga». 

Le terme Ashtanga Yoga (Aṣṭāṅgayoga) provient du Sanskrit (devanāgarī : अष्टाङ्ग ) la langue des textes sacrés, des poètes et des sages antiques indiens, il est composé de Aṣṭà (huit) et aṅga  (Membres) et signifie littéralement « constitué de huit parties », « de huit membres » ou « de huit étapes ». Nommé ainsi en référence au traité philosophique du sage Patãnjali, le Ashtanga Vinyasa yoga se veut une école de Yoga moderne basée sur les principes exposés dans les Yoga-Sūtra, texte codificateur des pratiques spirituelles datant du début de notre ère. 

Yoga-Sūtra  II.29 :L’Aṣṭāṅgayoga  ou les huit membres du yoga :

Yama: les règles de vie en société  (Ahimsa-la bienveillance / Satya-la vérité / Asteya-l’ honnêteté / Brahmacarya-la modération / Aparigraha-le désintéressement) 

Niyama: discipline et hygiène de vie (Sauca-les purifications / Santosha-le contentement /Tapas-austérité ou discipline de soi / Svadhyaya-l’ étude de soi / Isvara pranidhana- une attitude d’abandon ou de dévotion)

 Asana: la posture 

Prāṇāyāma: le contrôle du souffle 

Pratyāhāra: le retrait des sens 

Dhāraṇā: le pouvoir de concentration 

Dhyāna: la méditation 

Samādhi: l’état d’unité

En pratiquant les postures, l’étudiant porte sa concentration sur un objet de plus en plus subtil, au stade des asanas correspondent les mouvements du corps dans l’espace, puis de l’air dans le système respiratoire, puis de l’énergie vitale subtile (prana), c’est alors le pranayama. C’est ainsi qu’il atteint les membres « internes » de l’Ashtanga (Pratyāhāra, dhāraṇā, dhyāna, samādhi).

En pratique, le Ashtanga Yoga se caractérise par :

Des séries de postures (asana) particulièrement dynamiques et relativement physiques. Ces séries sont constituées d’une cinquantaine de poses effectuées en séquence toujours identiques, on commence par des salutations au soleil, des postures debout, au sol et pour finir des postures allongées et méditatives

Asana : On traduit généralement le terme sanskrit asana par assise, siège ou posture, il peut également se référer sur un plan moral à la posture que l’on adopte dans la vie.

A travers la pratique des asanas on éduquera le corps(le souffle et l’esprit) pour lui rendre (ou lui donner) sa souplesse, sa force, son énergie, sa légèreté, sa santé.

On peut classer les asanas en différent groupes : les flexions avant, les extensions vers l’arrière, les flexions latérales, les postures d’équilibre, les inversions. La notion d’asana renvoie au corps. La notion de corps dans la culture indienne est plus complexe et plurielle qu’en occident.

L’asana agit sur le système nerveux neurovégétatif car il équilibre les systèmes sympathique et parasympathique, sur le système endocrinien et sur les organes internes tout autant que sur les muscles, la respiration, la circulation et ce par compression, étirement, stimulation, décongestionnement et irrigation (importance des postures inversée qui irrigues le cerveau). Il s’agira d’amener la vie dans les zones mortes.

« Il est dit que Asana est primordial parce qu’il est le premier membre du Yoga Hata. On doit pratiquer cet Asana qui est un état de droiture, de liberté par rapport à la maladie et de légèreté du corps » –Hata Yoga Pradipika

-Le Vinyasa : Travail axé sur des enchainements de postures dynamiques et statiques, synchronisé au contrôle de la respiration (synchronisation souffle/mouvement). Le vinyasa renforce la vitalité et tonifie le muscle cardiaque, il régule la circulation sanguine.

Ujjayi Pranayama : appelée aussi la respiration océanique.  L’inspire et l’expire sont légèrement allongés, calmes et profonds. Le souffle émet un son subtil produit par une contraction volontaire des muscles de la gorge, il a pour vertus d’apaiser le système nerveux central.

-A un niveau plus avancé, la pratique constante de Mulha Bandha (engagement du périnée) et  Udyana  Bandha (travail du ventre et du diaphragme) soutien l’intensité des postures et la puissance du souffle, ils sont les appuis intérieurs qui permettent au pratiquant d’aborder les postures les plus avancées sans danger.

La pratique du souffle Ujjayi combiné au techniques des bandhas augmente le rythme cardiaque et l’afflux sanguin, ce qui produit une grande chaleur dans tout l’organisme et exerce un effet détoxifiant sur les organes internes.

-Enfin les Drishtis (points de fixation du regard) stabilisent le mental et ouvrent les portes vers les aspects les plus subtils de la pratique.

Le système de l’Ashtanga Yoga est une pratique puissante qui équivaut à une séance de sport complète, il porte une attention équilibrée au développement des chaines musculaires, de la force, de la souplesse, de l’équilibre et de l’endurance. La pratique régulière des différentes postures amène une meilleure conscience du corps dans l’espace, un état d’équilibre du mental, une concentration accrue et développe la force intérieure.

Bien qu’étant un Yoga exigeant, il n’y a pas d’âge ou de condition physique qui limite cette pratique, comme l’affirme le Hata Yoga Pradipika :

« Qu’il soit jeune, vieux, très vieux, malade ou handicapé celui qui est persévérant obtiendra le succès dans tous les yogas ».

 

Télécharger le Formulaire d’Inscription