Simon Floras - Cinéma - Froggy Art

Né 101 ans, jour pour jour, après la machine des frères Lumière, on pourrait le croire prédestiné au cinéma, car après tout on est rarement cinéphile par choix, mais plutôt par nécessité.
C’est pourquoi tout naturellement cette passion l’aura orienté vers un Master en cinéma, obtenu à Lyon 2. Il y aura appris aussi bien l’analyse que l’histoire et les philosophies du cinéma.
Fort de ce bagage théorique, il décide cependant de ne pas poursuivre en thèse pour revenir à une cinéphilie plus proche des cinémathèques et des films, que de l’université et de la théorie.

Serge Daney disait que « la cinéphilie ce n’est pas simplement un rapport particulier au cinéma, c’est plutôt un rapport au monde à travers le cinéma. » C’est pourquoi, à l’heure où il est aussi facile de voir des images que d’en produire, ce cours propose autour de la réalisation d’un projet d’accompagner chacun dans le développement ses propres ressources cinématographiques en termes de savoirs et de savoir-faire, afin de pouvoir toujours mieux rendre visible ce regard singulier que l’on porte le monde.